Semaine du lundi 14 septembre au dimanche 20 septembre 2020

lundi 14 septembre 2020

« Ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé »
Evangile selon saint Jean, chapitre 3, versets 13 à 17

Jésus le dit lui-même à Nicodème, en des mots à peine voilés : il faut qu’il meure sur la croix pour donner aux hommes la vie éternelle. Mais en quoi la mort de Jésus nous sauve-t-elle et pourquoi cet instrument de torture pour répandre le salut ? Peut-être parce que le Christ ne s’est pas contenté de nous sauver du haut du Ciel. Vrai homme et vrai Dieu, il est le médiateur...

Lire la Suite

mardi 15 septembre 2020

« Voici ta mère. »
Evangile selon saint Jean, chapitre 19, versets 25 à 27

La Vierge des douleurs est parfois représentée en pâmoison. L’Evangile est plus sobre. Marie se tient debout près de la croix de Jésus, silencieuse, avec le courage extrême de l’amour extrême. Elle contemple son Fils et communie au mystère sacerdotal de Jésus qui s’offre en sacrifice lui-même. Jamais, elle n’a gardé pour elle cet Enfant qui est son Seigneur. A la Présentation,...

Lire la Suite

mercredi 16 septembre 2020

« C’est un glouton et un ivrogne »
Evangile selon saint Luc, chapitre 7, versets 31 à 35

Jean-Baptiste est taxé de possédé à cause de son ascèse, et Jésus ne s’en sort guère mieux, vu ses fréquentations douteuses. Les prophètes du premier testament dérangeaient par leurs paroles exigeantes de vérité et de justice. Vérité et justice ? Dans le psaume 84, nous lisons : « Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent ». Jésus apporte la vérité et...

Lire la Suite

jeudi 17 septembre 2020

« Ses péchés sont pardonnés à cause de son grand amour. »
Evangile selon saint Luc, chapitre 7, versets 36 à 50

Dieu serait-il tenu de pardonner à cette femme parce qu’elle a beaucoup aimé ? Les notes de la Traduction œcuménique de la Bible et de la Bible de Jérusalem apportent un éclairage fondamental, qui inverse le point de vue. Ce n’est pas en raison de son amour que la femme et pardonnée, mais son grand amour est le signe qu’elle a été pardonnée. Dieu est premier : le regard...

Lire la Suite

vendredi 18 septembre 2020

« Les Douze l’accompagnaient, ainsi que des femmes. »
Evangile selon saint Luc, chapitre 8, versets 1 à 3

Oui, les Douze l’accompagnaient ainsi que bien d’autres, attirés par Jésus de Nazareth, prophète puissant en paroles et en actes. Alors, quel contraste entre le mouvement de cette foule enthousiaste et l’abandon total de Jésus sur le chemin du Golgotha, dans sa mort sur la croix, tel un esclave humilié. Seules des femmes qui l’avaient suivi se tiendront là, à distance. Dans...

Lire la Suite

samedi 19 septembre 2020

« Un cœur bon et généreux »
Evangile selon saint Luc, chapitre 8, versets 4 à 15

La confiscation des dons par quelques puissants est une grande injustice. Ainsi, le drame de notre terre, qui a toutes les ressources pour nourrir tous les hommes, mais qui en est empêchée par notre incapacité à partager. Pour Dieu, sa puissance est dans l’égalité des dons. Il est évident qu’il donne à tous le soleil, l’air, l’eau… et il est tout aussi flagrant, mais...

Lire la Suite

dimanche 20 septembre 2020

« Parce que moi, je suis bon »
Evangile selon saint Matthieu, chapitre 20, versets 1 à 16

Jésus ne serait peut-être pas un bon chef d’entreprise ! Des grèves pourraient se déclencher si tous les employés étaient payés au même tarif quel que soit leur temps de travail, leur compétence, leur performance... Il nous faut passer de la logique de l’entreprise à celle du Royaume des Cieux, de la rentabilité au don gratuit. Dans cette parabole, Jésus nous donne à...

Lire la Suite